Qu’est-ce que Looker ? la startup qui vient de se faire racheter par google pour 2.6 Milliards de dollars

Google Cloud a acheté Looker, une société d’analyse de données, pour 2,6 milliards de dollars en cash. Cette nouvelle a été annoncée par le PDG de Google Cloud,Thomas Kurian, lors d’une conférence de presse. D’après lui, l’acquisition de Looker va permettre aux clients de Google Cloud d’analyser leurs données de manière cohérente à travers différentes sources et de fournir des analyses spécifiques à leur secteur d’activité. Toutefois, Thomas Kurian a indiqué que Looker continuera de fonctionner sur d’autres plateformes comme Redshift d’Amazon Web Service et Azure SQL Server de Microsoft.

Looker est considéré comme la La 4eme plus grosse acquisition pour Google après DoubleClick, Motorola et Nest. Pour autant, cette opération fait suite à celle de Cask Data, un autre rachat qui avait donné naissance à Google Cloud Data Fusion.

Pour rappel, Looker était valorisé à 1,6 milliard de dollars lors de sa dernière levée de fonds (103 millions).


Looker s’est spécialisée dans l’interconnexion de base de données SQL dont Snowflake, BigQuery, Amazon RedShift, Teradata ou encore Azure SQL. L’objectif, réaliser de la Business Intelligence, des analyses intelligentes, des applications basées sur ces données. Ainsi, elles sont connectées de multiples plateformes d’hébergement. Bref, Looker joue le rôle d’un ETL “+” qui centralise les sources d’informations.

Ce qui intéresse Google Cloud, c’est de pouvoir faire le lien avec différentes sources de données et différents Cloud. Contrairement à ses concurrents comme AWS ou Microsoft Azure, GCP n’était pas aussi avancé dans le domaine du mullticloud.

Même si Looker reste une plate-forme autonome, l’acquisition « donne à Google une stack analytique complète, qui s’appuie sur ses capacités existantes en matière d’ingestion de données, de streaming, de stockage et de requêtage » déclare Donald Farmer analyste chez TreeHive Strategy.

La puissance de Google permettra à Looker de se concentrer davantage sur une UI plus moderne, comme par exemple une interface conversationnelle, la génération en langage naturel et l’analytique augmentée.

Leave a Comment

Your email address will not be published.